dimanche 6 octobre 2013

Service public et Bande dessinée adulte : un triste fossé


La médiathèque de Roanne possède un important et intéressant fonds de Bande dessinées. Cela a déjà fait l'objet de deux notes dans ce blog.
Cette année, la structure communique dans sa plaquette Nov/décembre 2013, en annonçant "Un important cycle autour de la bande dessinée".

A la lecture de ces paragraphes et des illustrations les accompagnant, (voir ci-à côté) on peut cependant ressentir un sentiment de lassitude, et se poser la question de savoir quand la médiathèque de Roanne prendra conscience de l'existence du média Bande dessinée pour adulte, et quand le public du bassin roannais pourra compter sur cette structure centrale pour lui proposer un cycle digne de ce nom, mettant en avant la richesse des oeuvres littéraires de son fonds adulte ? (De romans graphiques par exemple ?)
Il y aurait matière à exposition, à découverte d'auteurs, à conférence…
"Bienvenus les enfants
dans le monde merveilleux de la BD !"
En attendant, il faudra se contenter d'une exposition jeunesse, d'un spectacle de marionnettes (?) , et de la présence d'un.. bédéiste (!...), qui n'apporteront rien de neuf à l'idée que le grand public se fait de ce média. C'est à dire une littérature quasi exclusivement réservée aux enfants.*


(* Sans oublier ceci dit un atelier ados multimédia bienvenu, mais surnageant un peu seul au milieu de ces animations purement jeunesses) Voir : http://www.bm-roanne.fr/

4 commentaires:

Rob a dit…

Très bonne note pour cet article mon cher Hector Vadair

David (IDDBD) a dit…

Comme je te rejoins sur cette note !
Il faut aussi se poser la question du "qui ?"

Récemment, lors d'une formation, j'ai rencontré une jeune bibliothécaire responsable des acquisitions BD qui m'avoua sans remords ne rien connaître à la bande dessinée... Glups...
Quand on connaît les taux de rotation de la BD... adulte compris, je me pose quand même la question de "qui" s'en occupe dans nos bibs et je me revois 10 ans plus tôt à l'IUT à attendre désespérément une approche très générale de la BD... J'attends toujours.
Par contre, je pense avoir la réponse... Le gars ou la fille cool qui lit de la SF et écoute de la musique...

Je ne parle évidemment pas des petites bibliothèques qui font ce qu'elles peuvent mais bien des grandes, capables de produire des "cycles" d'animation.

Mais outre les acquisitions, la question reste la même pour la médiation... qui ? Je ne vois jamais passer de postes de bédéthécaires (ça vaut bien bédéistes).

Tiens, ça me donne envie de faire un billet... :-)

Hectorvadair a dit…

C'est bien tout le problème de la fonction publique et de certaines compétences qui sont sous ou pas utilisées. Chacun à son poste, et "garde à vous" ! Mais ce que l'on pourrait faire si on travaillait vraiment "ensemble", ça, c'est autre chose...
J'essaie depuis cette rentrée de proposer une formation autour des comics au cnfpt et dans ma MDDP. On va voir. mais comme tu le dis, si le bibliothécaire chargé des bandes dessinées n'est pas spécialement passionné(e) par le sujet.. c'est un peu cause perdue. Et puis.. les budgets alloués le sont rarement sur cette "niche". (qui disent)

David (IDDBD) a dit…

Ah bah oui, j'avais oublié les budgets dans l'affaire !
Perso, je n'ai jamais eu tant de problème sur ce point. J'ai même eu plutôt de la chance à l'époque où je m'occupais encore du fonds.

Si tu cherches un formateur en manga... ;-)

Mes autres chroniques cinéma

Mes autres chroniques cinéma
encore plus de choix...