dimanche 24 janvier 2021

La dernière chance des amazones, dans le fort (western)

Le Fort de la dernière chance,  réalisé par George Marshall en 1957: Comment je suis tombé sur ce western déjà ? A cause du comics Nemesis le sorcier, vous y croyez, vous ?
Et oui, parce que Torquemada, méchant de cette histoire, publiée chez Délirium éditions,  a été une incarnation du colonel John Chivington, responsable du massacre (historique) de Sand Creek, le 29 novembre 1864, prétexte des rebellions des tribus Cheyennes et Arapahos au début de ce film...
Ce dernier est plutôt réussi, mais c'est surtout du côté de l’aspect féministe, donnant un rôle primordiale à une vingtaine de fermières, retranchées dans une mission, en plein territoire soulevé, que se joue son originalité. Celles-ci sont en effet juste aidées par le lieutenant sudiste Frank Hewitt, lui-même déserteur du camp ayant lancé le massacre original. 
 
  
Des femmes contre des indiens remontés, un seul homme... cela m'inspire une sorte de nanar pas désagréable du tout. Et son réalisateur est en l'occurrence le même que celui  de La Vallée de la poudre, l'année suivante, avec Glen Ford ! Vous vous souvenez ? ce film où l'acteur est éleveur de moutons, si je ne m'abuse...
Cela m'inspire aussi un morceau des (60's) Renegades : "13 Women" (and Only One Man in Town) que je vous propose ce soir en version française par notre Schmoll national 😉
> Nanard, parce que ces indiens ne sont pas les mieux représentés de tous les westerns que l'on a pu voir, et ne servent au final que de prétexte à ce film d'action. Ah oui, la trahison est aussi un thème abordé, bien sûr : celle des blancs vis à vis des indiens, en début d'histoire, et celle des mêmes vis à vis de leurs semblables... Un peu comme le titre au final, qui ne rend pas franchement hommage à l'original "The Guns of Fort Petticoat". Parce que la dernière chance, elle est pour qui en fait ??
(Et notez le superbe titre italien, avec ses "amazones" ;-))

Vous pouvez voir ce film en entier sur Youtube (qualité pas ouf.)
 


Mes autres chroniques cinéma

Mes autres chroniques cinéma
encore plus de choix...