lundi 21 novembre 2016

L'ile noire 1965 archive : Hergé vous parle !

En redescendant du grenier ... deux scans pour le patrimoine Hergéen.  ;-)
> Page 3 et couverture du numéro 862 de la revue Tintin, datée 29 Avril 1965.




dimanche 20 novembre 2016

Merci !

Rob & Franck, les "compères"
©Photo : G. Ellias
Vous avez été nombreux à venir découvrir à Mably, notre exposition narrative "Rachel", ces quinze jours durant, en semaine ou les week-ends.

Votre enthousiasme, vos commentaires, vos émotions, nous on touchés et nourris, au delà de nos espérances.

Aussi, je tenais à vous remercier publiquement sur ce blog, puisque je n'aurai sans doute pas l'occasion de revoir la plupart d'entre vous, à moins d'un autre projet, ...qui sait ? ;-)

Ce voyage est fini, mais l'aventure continue !

Merci !   Franck/hEctovadaiR


Ci-dessous, en archive, le reportage vidéo de Yohann Subrin :


samedi 5 novembre 2016

Rachel : un départ réussi !

Vous étiez plus de cent cinquante ce vendredi soir à L'espace de la Tour, Mably, à avoir répondu présent à notre invitation pour le vernissage de l'exposition "Rachel, un voyage".

Robert et moi-même sommes particulièrement heureux de ce démarrage enthousiaste, et espérons que ces deux semaines d'exposition seront l'occasion pour d'autres d'entre vous de venir nous rendre visite et de découvrir aussi le livre édité à l'occasion.









Merci à la ville de Mably pour son accueil, merci à toutes celles et ceux qui ont contribué à faire de ce moment une réalité, merci à Jean Stalter, saxophoniste jazz de renom de nous avoir fait l'amitié de sa présence musicale, et merci 1000 fois à Robert Ellias et sa famille, pour l'implication sans faille sur ce projet.


Rachel est désormais entre vos mains, et même si nous sommes encore un peu avec elle ces prochains jours... nous allons pouvoir voguer vers d'autres aventures ;-)




video

mercredi 19 octobre 2016

Claude Etaix, "in memoriam" : une retrospective apaisante

Que l'on ait connu Claude Etaix, Alias Papy, artiste riorgeois multi-talents et personnalité incontournable du bassin culturel roannais*, il est conseillé de se rendre à l'exposition qui lui est consacrée en hommage jusqu'au 23 Octobre au château de Beaulieu, Riorges.. 

(*) Claude a animé de nombreux ateliers graphiques dans les écoles riorgeoises durant les années 90/2000 et a été aussi longtemps et jusqu'à son dernier jour, en Décembre 2015, le colleur d'affiches des Mardis du Grand Marais, arpentant tout le roannais à cette occasion, s'arrêtant et échangeant souvent longuement avec ses rencontres, de manière très ouverte. Ce qui a contribué à en a faire une figure locale, au delà de son statut d'artiste et du fait qu'il était aussi présent sur la plupart des manifestations culturelles du bassin.

Cette"rétrospective" comme son nom l'indique, s'étire sur deux niveaux. 

Le premier présente les plus belles oeuvres peintes et sculptées de l'artiste. 



Superbes toiles abstraites aux tons bleus, mêlant évocation douce de l'élément marin (ou spatial ?) et grâce des sentiments (souvent) apaisés. Chacun les prendra comme il veut mais on est saisi par la patte et le talent atteint par Claude ses dernières années. 

Travail à la taloche, matière pleine, brillante, pâteuse...tout en mouvements gracieux. 


Le célèbre poisson truite aux CD est là aussi, bien sûr, en plein centre de la première salle. Il nous rappelle le plaisir que Claude prenait à rendre réel ses délires  poétiques. Et les idées originales qu'il savait développer. 

Tout l'étage est remplis de toiles, aux techniques ou couleurs et  sentiments parfois différents, mais tous sont émouvants et remplis de vie, d'âme même. 


Evocation d'univers fantastiques à la Poe...
Le deuxième étage nous propose de remonter le temps, et de nous immerger plus profondément dans l'intimité et la psyché de Claude.
Anciens dessins, remontant aux années 80, et montages, ou photos, sont présentées, dans une scénographie aérée, sur des sons d'enregistrements jazz prog réalisés quelques mois avant sa mort avec des copains. 
Au fond, une pièce nous accueille dans ce qui pourrait être la chambre, le salon de Papy. Poufs, coussins, bacs à CD, étagères bringuebalantes de livres sont posés là, comme s'il venait de les quitter il y a peu. Le tout dans une ambiance à la fois teintée de seventies, de musiques du monde, de jazz, de cultures alternatives...
Émouvant. 

Montage mural revisitant le logo des MGM

On ressort en écoutant l'un des amis responsable de cet hommage nous promettre une suite à tout cela dans un lieu à la croix du sud (1), consacré à honorer sa mémoire de manière vivante en mettant en place une artothèque
Le principe est connu en médiathèque : on emprunte des oeuvres d'art originales pendant un temps limité, souvent gratuitement. 

Quelle belle idée, que Claude aurait sûrement approuvée, ...en y ajoutant une touche de folie supplémentaire, à n'en pas douter. 

(1) Le Ressort, Saint Rirand, à la croisée des chemins, la croix du sud.  
Objet de l'association créé en Juin 2016 : recréer le lien social en milieu rural,dynamiser le lieu dit "la croix du sud", permettre à l’homme de s’épanouir grâce à des activités intellectuelles, artisanales, artistiques et ludiques.  Mise en place de l'artotheque d'ici la fin d'année, nous promet-on.





dimanche 2 octobre 2016

Good heavens, Ted benoit nous a quitté !

Tiré à part édité par la revue Swof en 2002

L'auteur Ted Benoit, (Thierry Benoit), dont le héros Ray Banana et la ligne claire renouvelée dans les années quatre vingt et les revues Metal Hurlant et Asuivre avait ravît de nombreux amateurs, est parti, sans prévenir, ce Vendredi 30 Septembre 2016.

Il avait repris, de superbe manière, auprès de Jean Claude Van Hamme,  les aventures de Blake et Mortimer, d'Egar Pierre Jacobs, avec l'Affaire Francis Blake il y a tout juste 20 ans*.

Cela avait été l'occasion de nombreuses célébrations, de prépublications, et d 'éditions en tous genres.
Redonnant à la fois un coup de fouet et un coup de projecteur à la carrière de l'auteur.

On est évidemment effondré sur ce blog, comme des milliers (millions ?) de lecteur de bande dessinée, et on souhaite tout le courage nécessaire à sa famille et ses proches.
Tu vas nous manquer Thierry !

(*) Après la réalisation, par Bob de Moor en 1990, dix-huit ans après le 1er tome, du second tome des Trois formules du professeur Sato, inachevé. Il était donc le premier repreneur officiel, au dessin, de la série. Il a aussi dessiné le tome 15 : "L'Etrange RDV, en 2001"

Une des annonces parue dans Télérama, en Juin 1996

La ligne pas si claire de Tintin

"Excusez-moi, ...pour le Grand palais, c'est quelle ligne ?"
;-)

#ExpositionGrandpalais2016  #Tintin

Un pastiche parmi d'autres...

Mes autres chroniques cinéma

Mes autres chroniques cinéma
encore plus de choix...