mardi 27 novembre 2012

Guère épais, mais grosse carosserie ! (#4)

Roanne la belge, pourrait-on dirrre, une fois !
Olivier Paire; alias Petrus fait une entrée tonitruante dans le journal Guère épais #4 sorti en exclu aujourd'hui sur Roanne (officiellement Samedi) avec un one shot court sur les chapeaux de roue.


Rien que pour ces deux planches grand format encrées, achetez-le !!
http://guereepais.over-blog.fr/

Ps : ce récit humoristique est un spin off de la série Gangsters, que Pétrus propose sur son blog depuis un an et que je vous invite fortement à visiter :

http://www.celledevison.com
Une planche crayonnée tirée de la série principale sur le blog




Et bien sûr au sommaire : la suite des aventures de Burinox, le héros phare du journal, (par Alain Bonvin et David Tardy), et un nouvel épisode du Toine, personnage créé et dessiné par Rob'Ellias, et humblement scénarisé par votre serviteur.
Le Toine, dont vous retrouvez des inédits sur le blog de Robert : http://robertellias.unblog.fr/dessin/
A noter dans ce numéro exceptionnel : deux pages centrales sur les coulisses du Studio Dyvin, où l'on apprend que le gratte ciel de Roanne, dont le dernier étage héberge le siège, a accueilli une superbe statue du héros du journal et de son chien Fido (fidèle). INCROYABLE !...
..."Roanne la belge, pourrait-on diiire, une fois" !     :-)

dimanche 11 novembre 2012

The Devil you know : Mathieu Sapin avait vu juste !

Avec le clap de fin dans l'élection américaine : 50,5% pour Obama, 47,9% pour Romney, on peut dire que Mathieu Sapin, dans l'encart du Spirou mag n°3889 daté 24 Octobre 2012 avait vu juste.

Son petit reportage de 15 pages en bande dessinée l'air de rien a bien récolté l'air du temps chez les quelques américains parisiens interrogés, puisqu'il avait prévu la réeéection d'Obama à 51,5 des voix contre 48,5 %

Comme quoi.. on préfère effectivement un diable que l'on connaît...


mardi 6 novembre 2012

Stone frog : une histoire de rêve (a french David Nytra's tale)

Couverture du 1er album anglophone
de David Nytra
Il y a quelques jours, par hasard, en surfant sur le web à la recherche de nouvelles de Deadmouse (alias David Nytra), auteur publié en exclusivité mondiale par une petite maison d'édition roannaise en 2005(1) ; et.. perdu de vue depuis quelques années j'ai eu l'immense surprise de le retrouver,  enfin publié sur papier dans sa langue, sur Toon books avec un livre illustré pour enfants : The secret of the stone frog, Candlewick press; Parution : Septembre 2012.
Aussitôt vu, aussitôt commandé.

Je viens de recevoir le livre, et là : surprise : c'est en fait un album. ...pour enfants certes, (quoi que), mais un grahic novel !!!  Et c'est bien de Deadmouse et de son style graphique noir et blanc inimitable dont il s'agit. Je ne vous révèle pas son histoire, elle réserve son petit lot de surprises, l'auteur ayant toujours autant d'imagination...On dira juste que c'est une sorte de relecture de Hansel & Gretel et de Alice au pays des merveilles, en passant par Tom Sawyer ?, à la sauce Nytra, c'est à dire pas loin d'un Tim Burton (...)

Or qu'apprend t'on dans les crédits du livre ? que Toon books est en fait une collection de Candlewick press, maison indépendante consacrée aux livres pour enfants, créée il y a vingt ans et basée à Somerville, Massachusset, USA.
Et qui en est le directeur éditoral ? : Françoise Mouly !
Le troisième volume de "Little lit",
non traduit

Vous me direz, "qui est Françoise Mouly" ? :
> la femme d'Art Spiegelman, grand auteur américain, reconnu entre autre pour son graphic novel "Maus", et responsable avec sa femme de la célèbre revue Raw et de leur titre de comics exclusifs pour enfants "Little lit", (collection raw junior), dont les deux premiers volumes on été traduits en français chez Seuil en 2002 et 2005.

Or, il se trouve qu'en Janvier 2012, alors qu'Angoulème allait battre son plein, et que justement Art Spiegelman en était le président, j'ai été appelé, en tant que président de feu Onabok éditions, par la galerie Martel, (Paris), pour leur fournir deux exemplaires de notre publication "Ballad", par David Nytra, alias Deadmouse, parce que Monsieur Spiegelman, amateur de ce genre de récit et au courant de son existence souhaitait en avoir une copie. (2)

L'envoi fut donc fait. Je réalisais une petite dédicace au crayon à l'attention de Mister Spiegelman, à l'intérieur d'une des copies,..(une bouteille à la mer, espérant bêtement une réponse),  et cela s'arréta là. (...)
Case 5, page 47 © D. Nytra/Raw junior

...Il a donc fallu apparemment huit mois à la famille Spiegelman/Mouly pour retrouver et contacter l'auteur, et lui proposer un deal pour un nouveau bouquin.

... Quand une petite association roannaise fait bouger New York et le Canada... ça vaut le coup d'en parler, non ?
(On a soulevé une pierre, et qu'à t-on trouvé ? ; des froggies !) (Don't leave a stone unturned, and what appear : some froggies !)

La fiche de "Stone frog", sur le site Candlewick press.



(1) Onabok éditions, dont j'ai eu l'honneur d'être le directeur éditorial (sur ce titre)


(2) Notre livre a été en effet publié uniquement en français, et en dehors de la petite distribution réalisée via Makassar durant une poignée de mois, avant que notre association ne soit dissoute, seul l'auteur en a reçu une dizaine d'exemplaires au canada.) Donc ce livre est devenu... rare, puisque retiré de la vente. (Un stock est néanmoins disponible, et je me fais fort de ré-alimenter "à la main" quelques bonnes librairies intéressées, à l'occasion.

vendredi 2 novembre 2012

Cuba hey, Cuba ho : Mosquito, Sven, Cudd et Pratt !


Cubana
Vianello/ Fuga
Mosquito
Mai 2011

"The men don't know but the little girls understand" chantait Howlin' wolf, dans "back door man".
Mais qui sont ces hommes derrière la porte dont il parlait ?

Peut-être Lele Vianello et Guido Fuga, les deux amis et collaborateurs d'Hugo Pratt. C'est en tous cas ces hommes "de l'ombre" qui nous ont offert il y a deux ans déjà ce 'nouvel" album  de Sven, un autre héros créé par le grand aventurier auteur italien, aux côtés de Corto Maltese, Jesuit Joe.. et autres Scorpions du désert.

Pas eu l'occasion encore de la lire et chroniquer. Voilà chose faite :

Tout d'abord, étonnement lorqu'on découvre ce bel album noir et blanc, à la couverture aquarellée. C'est du Pratt, ou cela y ressemble beaucoup. 

Mosquito a eu la bonne idée d'éditer cette histoire inédite en France, une sorte de suite à "L'homme des caraibes", (Sven), personnage créé en 1977, et sur lequel ces deux amis avaient travaillé avec Pratt.
Suite à sa mort, ce récit débuté en 2003 puis abandonné au profit d'autres histoires a été repris et terminé par le duo.

Belle histoire remettant le capitaine en selle, sous un nouveau nom "Cudd", et le mélant à une affaire politique au mileu des révolutionaires cubains (viva el Che !), en plein mileu des années 50.

Même si le génie d'Hugo Pratt a déjà connu des repreneurs (Wazem sur les "Scorpions"), on apprécie de retrouver ces traces d'encre de chine, "dans l'esprit de", ces mimiques.. et ce découpage bien connu.. même si la différence avec le maître reste quand même visible. Le scénario tient cependant la route sur 72 pags, et les personnages sont truculents.. Bref, Pratt revit à nouveau grâce à ses amis.. et ça, ce n'est pas rien.

Un bon récit d'aventure, qui vaut le coup.






Mes autres chroniques cinéma

Mes autres chroniques cinéma
encore plus de choix...