samedi 30 octobre 2010

Des vacances rurales pleines de charme.

Vacances à Saint Prix et Quand je serai grand
Julien et Christian Flamand
Akiléos, 2008 et 2010

Découvert récemment sur mon propre lieu de travail grâce à un collègue attentionné (merci Eric), ce dyptique rural et familial m'a effectivement plu et mérite votre attention.

Dans un style graphique très classique jeunesse, tel qu'on aurait pu (ou que l'on peut encore ?) le voir dans la fameuse revue Spirou, ce souvenir d'enfance dans une ferme du Morvan possède tous les charmes d'une madeleine de Proust, et tout ceux qui auront passé quelques moments chez des grands parents à la campagne retrouveront des sensations vécues.

Nul besoin de s'étendre sur les anecdotes nombreuses, liées aux propres souvenir de l'auteur, et dont certains traits n'auront pas échappés non plus à un Manu Larcenet dans son "Retour à la terre", mais là, le sujet est vraiment lié à des souvenirs biographiques, ce qui leur donne un petit plus scénaristique.

Une belle bande dessinée jeunesse et familiale.

La fiche de Julien Flamand sur Bedeteque.com

Une présentation sur le forum Bdgest d'Akileos

jeudi 14 octobre 2010

Me décrire ? pourquoi ? ,.. comment ?

"Qu'est-ce qui décrirait mieux la vague, que l'écume qui perle à son sommet ?
Les mouettes rieuses qui l'effleurent ne viennent là que pour pêcher."



Sur ma table de lecture, 15 Octobre

Achat d'éditions "anciennes" de Pratt, découverte d'un beau dyptique sur l'enfance chez Akiléos ("Vacances à St Prix", merci Eric !), Questionnement face à la Ligue 1910 x d'Alan Moore, plutôt complexe, Passion pour la série (longue) mais superbe des Stryges de Corbeyran, Respect devant la série Sf écolo de Lamquet chez 12bis, histoire fantastique avec des Princesses égyptiennes dans un beau noir et blanc aux Humanos; un Ovni de Sandrine Revel chez Dupuis...une reprise de Astro boy (Pluto), et un western indépendant (oh le jeu de mot !) chez 6piedssousterre.
> un début de mois d'Octobre assez écclectique.. mais c'est normal...

samedi 2 octobre 2010

Cent pour cent réussite !

Cent pour Cent bande dessinée

Cité internationale de la bande dessinée et de l’image (

20210)

318 pages, broché.

... Pour tout amateur de Bande dessinée, de graphisme, de littérature autour de la bande dessinée, et plus largement de l’histoire de la bande dessinée, cet ouvrage est indispensable.

Pourquoi ?

> Ce livre fait office de « catalogue » à l’exposition qui s’est tenue du 28 janvier au 18 avril 2010 au CIBDI à Angoulème, puis est allée à la Alhondiga de Bilbao (printemps 2010) puis à la Bibliothèque Forney à Paris (bibliothèque des arts graphiques de la Ville de Paris), où elle se tient du 21 septembre 2010 au 8 janvier 2011 (www.bibliotheques.paris.fr.)

Or, que nous propose t’il ? :

318 pages (dont 88 pages de notices, on y reviendra), sont consacrées à la réinterprétation de 100 planches originales tirées de la prestigieuse collection de la Cité par 100 auteurs de bande dessinée d’aujourd’hui.

« (…) Sous forme d’hommage, de commentaire, de lecture ou de réécriture, elles composent ainsi (en image) une seconde collection, véritable prolongement de la première. En associant ainsi patrimoine et création, Cent pour cent témoigne du dialogue qu’entretiennent les grands auteurs de la bande dessinée d’aujourd’hui avec les chefs-d’œuvre qui les ont précédés » (d’après le site de la Cité.)

L’occasion de découvrir ou (re) découvrir des planches historiques dans tous les sens du terme (débuts du médium, aspect esthétique…) et de s’amuser à comprendre pourquoi (et comment) celles-ci ont été « interprétées » par des auteurs souvent peu connus (de tous pays), que l’on aura donc le plaisir de voir pour la première fois pour certains.

Comics 2000 (l’Association) nous avait dans un autre registre (muet celui-ci) déjà permis de nous plonger dans ce magma de création contemporaine, mais la force supplémentaire de ce « Cent pour cent » réside sans doute dans le plaisir intense qu’il y a à savourer l’hommage, souvent drôle, toujours intelligent, d’auteurs pourtant à première vue sérieux dans leur trait, ou d’autres, plus philosophiques.

D’autant plus que les notices contenues à la fin de l’ouvrage nous proposent une bibliographie expresse de chaque auteur et un décryptage de sa planche. Certaines étant publiées en langue étrangère, la traduction s’avère en effet plus que nécessaire pour savourer pleinement le travail.

Un « cent pour cent réussite », esthétique et littéraire, incontournable à bien des égards !!

INDISPENSABLE !!

http://www.citebd.org

Mes autres chroniques cinéma

Mes autres chroniques cinéma
encore plus de choix...