jeudi 10 mai 2007

L'héroïsme selon Stan Lee

Pas de grands discours... juste une phrase à méditer en ces temps incertains.
(et en attendant Galactus !)

from : Le surfer d'argent by Stan Lee/Moebius (in A suivre 133 ; 01/02/1989)
copyright : Marvel/A suivre

4 commentaires:

Léo Kargo a dit…

Ou bien, par Edmond Rostand, dans la bouche de Cyrano :
"Que dites-vous ? C'est inutile ? Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l'espoir du succès !
Non ! Non, c'est bien plus beau lorsque c'est inutile ! "

Hector a dit…

Superbe ! je reconnais bien là ta culture légendaire (au moins).
Je me doutais bien que Stan Lee n'avait rien inventé.
Mais actualité oblige... et puis cette case est si jolie...

Léo a dit…

Merci, (mais enfin, c'est tout de même très connu). L'amusant, c'est que Stan Lee ne connaissait probablement pas Cyrano. Les grands esprits se rencontrent...
J'ai réactualisé le lien de ton nouveau blog sur Kronix, dans "blogs subtils".

tibo a dit…

J'adore cette remarque de Cyrano qui reste ma pièce de théâtre français préférée. Néanmoins, je reconnais que la façon dont Stan Lee a utilisé sa tournure est belle aussi. Puis c'était LE surfer d'argent, le vrai. Pas la merde que les américains en ont fait dernièrement.

Mes autres chroniques cinéma

Mes autres chroniques cinéma
encore plus de choix...