mercredi 2 juin 2010

"Read this" ! *

Anthologie American splendor vol.1
Harvey pekar et divers
Ca et là, Sept 2009

J'ai déjà eu l'occasion sur d'autres blogs de dire du bien de cette série indépendante américaine créé par Harvey Pekar en 1976. Mais il s'agissait de recueils US.
Depuis, les éditions Ca et là ont eu la bonne idée de traduire les 22 premières histoires en français, regroupant dans un premier volume les "American splendor" n°1 à 7, parus à l'origine entre 1976 et 1982.

Lire American splendor, (et en français, cela est encore plus prégnant) c'est comme prendre une leçon, comme se ressourcer.
Harvey Pekar a eu ça de génial très tôt (un des premiers ?), c'est de comprendre qu'il pouvait exprimer toutes ses pensées grâce au média bande dessinée.
Le pire, c'est qu'il n' a même pas eu à se prendre la tête avec le dessin, il a su trouver des amis pour mettre ses réflexions en image. Quoi de plus cool ?

Non seulement ses petites scénettes basées sur des dialogues ou réflexions de tous les jours entre divers protagonistes tiennent la route et évoquent pas mal de sujets, mais le traitement graphique de la plupart des artistes apporte un plus indéniable à l'ensemble, faisant de American splendor un exemple de littérature (graphique).

Parfois, comme dans ce "Cold world" de Gerry Shamray, seules deux silhouettes blanches ou noires échangent leur propos, le lecteur devant fixer davantage son attention sur les dialogues. Mais que ce soit à l'aide de cet aspect radical ou en se servant d'autres traitements graphiques, et sans parler de trouvailles, chaque artiste déniche des détails, fixant des attitudes, révelant telle ou telle pensée, permettant au lecteur attentif de prendre des leçons de dessin.

Cornelius devrait publier (d'après Ca et là) en 2010-2011 le recueil des histoires dessinées par Robert Crumb, l'artiste culte underground de la génération hippie (aujourd'hui bien connu des français car vivant dans notre sud) qui a permis à Pekar de réveler son talent au milieu des 70's mais... n'attendez pas ce bouquin pour dévouvrir American Splendor, d'autant plus qu'après lecture, et même en tant que fan de Crumb, ce ne sont finalement pas ces pages qui auront retenues le plus mon attention..

Que vous vous intéressiez à la collection de vinyles, au jazz, à la politique (et l'anarchie : "Boston, nov 1980"), à la vie de couple ("the day before the be in", où comment, après avoir quitté son appart' au petit matin pour acheter du café et laisser ainsi dormir sa petite femme, on revient sans, mais avec tout un tas d'autres trucs, parce qu'on a croisé entre temps des potes en ville et qu'on a discuté musique... et qu'on l'embrouille au retour avec des histoire de service de presse et d'articles critiques qu'on écrit pour une revue de jazz, ...) ; aux relations humaines en général... ou à la philosophie, vous prendrez du plaisir à lire American splendor.

(*) Allusion à l'un des récits sur une belle leçon de vie : "Read this", par Gary Dumm et Greg Budgett (1981)

Voir le site des éditions Ca et là et la fiche consacrée au livre

Lire mes précédentes chroniques d'American splendor sur IDDBD

2 commentaires:

Raymond a dit…

Je viens de me procurer ce magnifique album, et c'est une véritable découverte. C'est même un chef d'oeuvre. Vivement la suite !

Hectorvadair a dit…

Aaaaah, ça, ça me fait plus que plaisir, ca me poussera à continuer à publier pour au moins jusqu'à la fin de l'année.
You're welcome Raymond !

Mes autres chroniques cinéma

Mes autres chroniques cinéma
encore plus de choix...