lundi 12 septembre 2016

Festival BD d'Ambierle 2016 : ça roule (en Porsche vintage)

Samedi et Dimanche, malgré le nombre impressionnant de manifestations culturelles sur le roannais, beaucoup d'amateurs de tous âges ont retrouvé le chemin de la salle des sports du village du livre.
Il est toujours agréable de se balader dans les ruelles et aux abords vinicoles de ce petit village classé de la côte roannaise, et c'est sûrement ce qui motive  chaque année des dessinateurs de renom à venir, et en retour :  les visiteurs. 
Cette année, ils étaient ceci dit un peu moins nombreux (650 me glisse t'on à l'oreille de source sûre), mais l'afflux à la table de Franck Margerin, l'invité d'honneur, ne s'est pas interrompu sur les deux  jours. Les libraires ont aussi bien vendus semble t'il.
Pour ma part, Dimanche après-midi, après avoir salué les amis artistes présents, dont la fine équipe de la revue Guère épais dont on fêtera prochainement le numéro 10, et remarqué un cosplay assez réussi du Garde républicain sur le stand de Christophe Henin, (ainsi que ceux de l’éditeur Montbrisonnais de manga ED éditions(1) il a été temps de faire un rapide tour des bouquinistes. Toujours le même plaisir de pouvoir tenir entre ses mains et découvrir des éditions anciennes voire originales… Puis je me suis octroyé un long moment avec Vincent Pompetti.

Vincent Pompetti © FG
On a déjà eu l'occasion de parler ici de cet excellent dessinateur*, repéré avec "La Guerre des Gaules" (en collaboration avec Terek, 2 tomes, Tartamudo 2012-2013) qui s'est mis au scénario, et de quelle manière, avec son superbe album de Sf « Les anciens astronautes" (Tartamudo, 2015). 

Vincent Pompetti travaille quasi exclusivement pour ce petit éditeur, et ne manque pas de verve et d’enthousiasme lorsqu’on l’interroge sur son projet personnel de science-fiction. 
Après un premier volume one shot dont les premiers 1500 exemplaires  ne vont pas tarder à être épuisés, Vincent annonce une suite, qui trouvera sa réalisation dans le titre de série « Constellations », et une édition participative sur Ullule, vers début Octobre. (Suivre son actualité sur son site(2) )
C’est la très bonne nouvelle du week-end, puisqu’on avait beaucoup apprécié l’univers onirique et philosophique de ces « Anciens astronautes » (mais si modernes pour les lecteurs d’aujourd’hui !),et ses personnages si attachants.
Tandis que Tartamudo annonce sur son site une intégrale de la Guerre des Gaules.(3)
1er tome de la GDG, et ex libris Anciens astronautes. ©V. Pompetti/Tartamudo

Vers 16 h 28, la queue devant le stand de Frank Margerin s’étant réduite à un seul dernier amateur, et l’heure de repartir ayant sonnée pour notre rockeur au coeur tendre, c’est le moment que j’ai choisi pour lui faire signer une vieille photo rigolote contenue dans le « Radio Lucien » d’époque.



En sortant, l’auteur, amateur d’appareils vintage en tous genre, s’apprêtait à monter avec ses amis dans une Porsche verte pomme magnifique, afin de reprendre la route et finir en beauté ce week-end ensoleillé.

A l’année prochaine ! et merci à Jo Taboulet et toute l'équipe impliquée, pour ces super moments.

Nb : D'autres auteurs de talent et des animations étaient présentés. Cette note ne prétend pas établir un compte rendu exhaustif du festival. Il s'agit juste d'un retour personnel sur une après-midi.




Aucun commentaire:

Mes autres chroniques cinéma

Mes autres chroniques cinéma
encore plus de choix...